Quelles activités extra scolaires pour mes enfants (ou ados) ?


Ça y est les enfants ont fait leur rentrée hier ! Maintenant que l'école est en place, c'est l'heure de se poser la question des activités extrascolaires. Sport, art, musique, danse, le choix est vaste et il n'est pas toujours facile de s'y retrouver ! Voilà mes quelques astuces pour vous aider à décider des activités pour vos enfants et ados !


Faire en fonction des envies des enfants

les enfants dessinent des empreintes au sol

Concrètement : faites essayer les activités extra scolaires par vos enfants

C'est vrai que suivre les envies de l'enfant, c'est parfois plus facile à dire qu'à fait ! Ils ne savent pas toujours ce qu'il veulent. Ou d'autres fois, ils veulent tout faire. Et puis, quand ils sont jeunes, ils peuvent aussi changer d'avis assez vite. Pour cela, rien de tel que les cours d'essai. La plupart du temps gratuits, ils permettront à l'enfant de tester la discipline, mais aussi de rencontrer le ou la professeur.e et les autres enfants.

Cette année est particulière. C'est vrai que la plupart des forums associatifs sont annulés. Renseignez-vous, certains proposent une version virtuelle. Quelques associations organisent aussi des rencontres informelles et en plus petit comité. Et cette année plus que jamais, le cours d'essai est à l'honneur alors profitez-en. Et laissez-vous le temps de choisir. Parfois, il est possible d'essayer deux semaines, de rendre réponse la semaine qui suit. Ça laisse aussi le temps à l'enfant de réfléchir et d'essayer autre chose. Et surtout, n'oubliez pas : les activités c'est important. Mais ça ne met pas en jeu l'avenir de votre enfant. Si cette année il est un peu déçu par son choix, c'est aussi l'occasion d'apprendre sur lui.

L'accompagner toute l'année dans son choix

Et pas seulement à la rentrée. Un des enjeux clés, c'est de faire prendre conscience à l'enfant de la notion d'engagement. Quand on s'inscrit à une activité c'est pour l'année. C'est important que l'enfant le comprenne pour aussi être capable de faire un effort quand il a moins envie de venir. En hiver, quand les jours raccourcissent par exemple. Ou lors des mauvais jours. S'engager c'est comme respecter un contrat. C'est aussi votre rôle en tant que parent de l'accompagner quand des obstacles se présentent. Les activités extrascolaire sont ainsi pour les enfants de très bons moyens d'apprendre la persévérance et l'assiduité. Évidemment, si vous sentez rapidement et régulièrement que votre enfant va à reculons à son activité, c'est peut-être le moment d'en parler avec lui ou elle. Vous pouvez aussi en discuter avec son ou sa professeur.e pour voir ce qu'il ne va pas. vous pourrez ensuite décider si vous l'incitez à persévérer ou si vous l'accompagnez vers une autre discipline.

Aucune obligation

Il peut être bon de le rappeler, les activités extrascolaires ne sont pas une obligation. Les enfants peuvent aussi faire plein de choses avec leurs parents, grands-parents, nounous, ... Et l'école apporte aussi plein de ressources.


Prendre en compte les contraintes techniques

La qualité et l'engagement plutôt que la qualité

Souvent les parents veulent bien faire et inscrivent ainsi leurs enfants à plein d'activité extrascolaire. L'intention est bonne. Souvent, il s'agit de permettre à son enfant de découvrir plein de choses, de s'éveiller... Mais le trop est vraiment l'ennemi du bien. N'oubliez pas qu'il peut aussi être chouette pour un enfant de s'ennuyer de temps en temps. En plus, ils ont, vous le savez déjà, l'école, les devoirs, etc. 

Le risque est grand de les surcharger et de faire de ces activités de nouvelles sources de stress et d'épuisement.

Il est souvent recommandé de choisir une activité extrascolaire pour un enfant en maternelle et deux pour un enfant en primaire. Bien sûr, cela reste théorique, à vous de voir ! 

Être attentif au lieu et l'heure de l'activité

les statues par les enfants

Si votre enfant tombe de fatigue à la sortie de l'école et arrive à peine à se réveiller de la sieste avant son cours de musique du soir, il y a fort à parier que le cours sera difficile à vivre... Pour lui comme le ou la professeure. Il pourrait même en tirer des conclusions comme "je ne suis pas bon en musique" alors même que c'est juste qu'il n'est pas en forme. Si votre enfant est au collège, il peut donc être bon d'attendre d'avoir son emploi du temps avant de choisir son activité extra-scolaire. Si votre enfant n'est pas littéraire et a une journée complète de langue étrangère et de français avant son cours de danse, il a fort à parier qu'il n'arrivera pas en forme. Ou qu'au contraire, c'est peut-être le soir où il en aura le plus besoin pour se défouler. À voir selon son caractère. 

Pour que ces décisions soient les mieux vécus, je vous conseille d'accompagner l'enfant à se poser lui-même ces questions (selon son âge) et à prendre conscience de ces contraintes. Il les comprendra d'autant mieux. En plus, il commencera aussi à apprendre à gérer son emploi du temps et ses décisions, à se connaître.

Le budget peut aussi être un vrai sujet. Pensez à regarder si votre commune propose des aides. Cette année par exemple la commune de Montpellier offre 50€ pour une inscription à une activité extrascolaire sous certaines conditions. 


"Plus grand n'est pas synonyme de meilleur : sur une horloge, c'est la plus petite aiguille la plus importante"

Grégoire Lacroix


Adapter l'activité en fonction de l'enfant

les sauts et les traversees

Différentes activités selon l'âge de l'enfant

En maternelles, les activités liées à la motricités sont particulièrement bénéfiques. Elles permettent à l'enfant d'enrichir son vocabulaire de geste, de consolider sa marche, ... Gym, judo, danse, cirque sont particulièrement indiquées. Attention à faire attention à ce que les professeurs soit formés et adaptent le cours à l'âge de votre enfant.

Au primaire, si votre enfant a envie de deux activités, vous pouvez combiner une sportive et une artistique par exemple. Un sport collectif et une pratique individuelle.

Quel est le caractère de votre enfant ?

Si votre enfant a de l'énergie à revendre ou un fort caractère, peut-être qu'une activité où il pourra se dépenser sera une bonne idée. Un sport collectif, un art martial...

À l'inverse, si votre enfant a besoin de temps calmes, un activité comme le dessin ou le yoga pourra lui donner des clefs pour respirer et lui faire le plus grand bien. 



Alors, vous y voyez plus clair ? Motivé.e pour cette nouvelle rentrée ?

Quelles activités attirent vos enfants ?


*Cours sur Montpellier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *