Qu'est-ce que la barre au sol ?


Vous l'avez peut-être vu passer, à partir de septembre, j'ouvre un cours de barre au sol les vendredis midis. Mais ce terme de "barre au sol" peut paraître énigmatique quand on n'évolue pas dans le monde de la danse. Et pourtant, c'est un cours qui se veut accessible à tou.te.s y compris aux non-initié.e.s notamment car il fait un bien fou ! Alors qu'est-ce qui se cache derrière cet intitulé un peu technique ? C'est parti !


À l'origine de la barre au sol : la danse classique

La "barre au sol" est un terme emprunté à la danse classique. Initialement, il s'agit de reproduire, au sol, les exercices que l'on fait habituellement à la barre lors des cours de ballet. Le fait de travailler au sol permet de se libérer de la contrainte de la gravité, du poids du corps et de travailler avec l'appui du sol. On peut donc travailler notamment l'en-dehors, les étirements des jambes et le placement plus facilement que debout à la barre. 

Aujourd'hui, c'est une pratique répandue et utilisée autant en danse classique que contemporaine et jazz. Les exercices se sont donc adaptés. Beaucoup de danseur.se.s et non-danseur.se.s aiment beaucoup les cours de barre au sol car ils permettent de faire du stretching en douceur et en musique, du renforcement musculaire, toujours avec une notion de danse qui n'est pas très loin.

Et aujourd'hui, en quoi ça consiste ?

En général : stretching et placement

On s'étire, on respire, on fait des exercices de "mobilité". Souvent, vous retrouvez dans les cours de barre au sol des éléments importants pour les cours de danse de la professeure. Contrairement à l'intitulé du cours, on ne passe pas nécessairement l'entièreté du cours au sol. On peut travailler debout, allongé.e.s ou assis.e.s. En fait la barre au sol, c'est aussi un cours pour prendre un peu plus le temps de sentir son corps. On va dissocier certains mouvements et retrouver de la mobilité à certains endroits qu'on ne bouge plus. 

Par exemple, on va pouvoir travailler l'extension du dos de manière plus ciblée qu'à un cours de danse, plus lente aussi, pour pouvoir ressentir des manières de bouger qu'on pourra ensuite réutiliser dans la danse.

Ce travail-là est aussi intéressant si on ne fait pas de cours de danse en parallèle car il permet de délier le corps, retrouver de l'espace et de la respiration dans les articulations. Gagner donc en souplesse, en mobilité et en placement


Le trésor du bien-être corporel, la joie d'être allègre, léger, dispos, vigoureux, sont chose aussi rare que la sérénité d'âme.

Henri-Frédéric Amiel


Chaque prof a son style !

Ce n'est pas une discipline codifiée. Chaque prof compose avec ses inspirations. Certains combinent avec le pilates, d'autres le yoga. Certains sont focus sur la technique de la danse. Des cours peuvent être vraiment axés sur le placement, d'autres sur la souplesse, certains sur la respiration et la détente, d'autres sur les étirements à tout prix, etc.

Formée en danse, avec un focus particulier sur l'anatomie du corps en mouvement, les cours de barre au sol que je propose travaillent sur la respiration, la détente musculaire et les étirements pour vous amener vers une conscience corporelle plus fine : retrouver de la mobilité au niveau de certaines articulations, renforcer certaines zones pour un meilleur soutien, une meilleure posture, détendre certains muscles trop tendus voir crispés, fatigués.

À qui sont destinés les cours de barre au sol ?

Pas besoin de souplesse ou de quelconque technique. Souvent ce sont des cours tous niveaux et, un peu à la façon du yoga, chacun peut travailler à son niveau dans les différentes postures. Les danseur.ses. aiment beaucoup ces cours car ils complètent bien la pratique de la danse, mais ce n'est absolument pas une condition pour rejoindre un cours. Et la souplesse, c'est comme tout, ça s'apprend ! 

C'est en fait un cours idéal pour toute personne ayant des raideurs dans le corps et voulant être plus à l'aise avec son corps, plus souple... C'est une pratique idéale pour toute personne restant longtemps assise (position prolongée devant un ordinateur, longs trajets en train, dos souvent penché...) et ayant, par exemple, des maux de dos, de nuque, etc.

Alors, intéressé.e.s ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *