Matin miracle, késako ?

Qu'est-ce que le "miracle morning" ou matin miracle de Hal Erold ?

Dans son livre "Miracle Morning", Hal Erold propose de reprendre en main ses journées en se levant une heure plus tôt le matin. Pour cela, il développe le concept des matins miracles ou matins magiques, autour de 6 concepts de développement personnels.

L'idée : prendre du temps, même si ce n'est qu'1 minute pour chaque étape, chaque matin.

L'heure idéale : entre 6h et 8h du matin

Temps de mise en route : 30 jours. Pour que ça fonctionne, Hal Erold recommande, malgré la difficulté, de se tenir à ce rituel pendant 30 jours de suite. Ce n'est qu'au bout de ces 30 jours que les habitudes s'ancreront dans votre mode de vie. Ensuite, elles deviendront bien plus facile à mettre en place. En attendant, préparez-vous à avoir des hauts et de bas côté motivation.

J'ai essayé de me mettre aux matins miracles plusieurs fois mais ça n'a pas toujours marché. Aujourd'hui, je m'y suis mise et n'ai aucune envie de faire marche arrière car je n'en vois que des bénéfices ! Et c'est pour ça que j'ai lancé un cours de danse matinal à la Halle Tropisme. Voici ce que je retire de cette habitude matinale et les points de vigilance pour mettre en place cette routine durablement.


Pourquoi se lever aussi tôt ?

J'avais l'impression de donner tout mon temps libre au travail et quand je rentrais le soir, je n'avais plus d'énergie. Le fait de me lever le matin et de prendre du temps avant de partir travailler m'a permis de rééquilibrer vie pro et perso... De retrouver du temps pour moi.

La grande différence, avec le soir, c'est la sensation de démarrer sa journée pour soi et non pour le travail. C'est aussi le fait de consacrer du temps pour soi à un moment de la journée où on a de l'énergie, et de ne pas attendre d'être fatigué pour ça.

Et surtout, je trouve que le matin est un temps particulièrement qualitatif. Une énergie différente se dégage du matin, qu'on ne retrouve pas le soir, ni en journée. On n'est pas dérangé.e.s, le soleil se lève, la ville est paisible, calme, silencieuse... Personnellement, c'est aussi un moment de partage précieux dans mon couple. C'est un vrai moment où on se retrouve. Partager un petit déjeuner, faire un peu de yoga, se partager des infos qu'on a vu passer.

Enfin et surtout, c'est un moment qu'on ne peut pas nous voler. Pas de repas entre ami.e.s, pas de rendez-vous chez le médecin, pas de rendez-vous de boulot de dernière minute...

Danser sa vie, ne serait-ce pas d’abord prendre conscience que non seulement la vie, mais l’univers est une danse, et se sentir pénétré et fécondé par ce flot du mouvement, du rythme et du tout?

Roger Garaudy

Comment se mettre au matin miracle ?

Se lever tôt, oui, mais à quelle heure ?

Se lever tôt oui, mais se coucher tôt aussi. Au début, j'avais voulu me mettre aux matins miracles et donc je mettais le réveil systématiquement à 6h30, peut importe l'heure du coucher et peu importe l'heure à laquelle je devais partir. Résultat, j'avais du mal à me lever le matin, je m'endormais pendant la phase de méditation et je me sentais plus fatiguée qu'autre chose.

La solution > Trouver son heure juste. Maintenant, je me mets mon réveil 2h avant l'heure à laquelle je dois partir ou me mettre au travail, et si je me couche vraiment tard la veille, il m'arrive de ne pas me lever tôt le matin. 

Attention quand même à ne pas lâcher trop tôt. Là où je rejoins vraiment Hal Erold, c'est qu'il faut un mois pour changer ses habitudes. Il faut donc passer par une période où il n'est pas évident de se lever, et persévérer un peu. Se forcer à aller se coucher un peu plus tôt les soirs ou à être un peu fatigué, le temps de trouver son rythme. Le risque c'est d'arrêter trop tôt, sans se laisser le temps de s'adapter.

Trouver les bonnes activités

6 choses à faire, c'est beaucoup. Au début, j'étais en mode matin miracle à fond ou pas de matin miracle.. Mais en vrai, méditer, écrire, visualiser, faire du sport, c'était trop pour moi ! Du coup, je n'étais pas motivée et le matin miracle devenait quelque chose de plus, encore quelque chose de lourd à mettre en place et à respecter. Et ça me donnait encore l'impression de ne pas être à la hauteur sur un sujet !

La solution > Faire ce que je veux le matin. Maintenant, je prends du temps pour mon petit déjeuner déjà, je lis l'actualité, je fais des étirements, et j'aimerais bien me mettre au footing. Mais jamais tout ça à la fois. Chaque matin, mon programme change. Selon l'humeur, selon l'envie. Mais par contre, j'essaie de faire des points de temps en temps, pour me motiver et donc je fonctionne par phases : une phase où je fais pas mal d'étirement, une phase où je vais pas mal lire l'actualité. Ca bouge, c'est mobile et c'est ça qui est chouette !

S'entourer

Difficile de changer une telle habitudes seul.e ! Au départ, j'ai eu vraiment du mal à convaincre mon conjoint de se lever le matin, qui se sentait fatigué, alors qu'il était réellement du matin. Puis après, c'est moi qui ai eu du mal à me laisser convaincre. J'en avais marre qu'on se rajoute des contraintes et des obligations en plus de celles du boulot... Et puis il y a eu un moment où on avait l'impression de subir notre rythme de vie effréné et de se croiser. On a eu le déclic, et là, la mise en œuvre a été bien plus facile, et il y en avait alors toujours un pour motiver l'autre. Des conseils d'ami.e.s et de la famille ont par ailleurs bien aidé !


Alors, on s'y met au matin miracle ?

Bref, vous l'aurez compris, aujourd'hui, on est convaincus à 100% et on a envie de partager les bénéfices !

Alors, c'est pour ça qu'on a ouvert des cours de danse du matin, d'abord sur Paris avec Mouvement et Compagnie et, quand on a déménagé, sur Montpellier à la Halle Tropisme

Vous êtes sur Montpellier et vous avez envie de tenter de vous réapproprier vos matins ? Vous avez peut-être déjà essayé les "before work" de She Is Morning et le yoga du matin ? De mon côté, j'ouvre un cours de danse contemporaine matinale à la Halle Tropisme à partir du 28 janvier. Et vous il y a d'autres activités que vous aimeriez mettre en place le matin ? Je réfléchis à ouvrir une commaunauté d'entraide pour se mettre au matin : un groupe Facebook par exemple, pour partager des initiatives, se retrouver pour un footing. Tenté.e ? Si oui, écrivez-moi !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *