Mettez-vous vos chaussures au pied du sapin ? Chez moi c'est un tradition plus qu'essentielle.. On dit même que le Père Noël ne passerait pas si on ne mettait pas son soulier au pied du sapin... Alors cette année, pourquoi ne pas y déposer ses chaussons de danse ? J'en profite pour faire avec vous le tour des possibilités pour habiller ses pieds pour le cours de danse. Personnellement, mon chausson préféré reste le "pas de chausson" et donc pieds-nus mais parfois cela n'est pas confortable ou pas adapté au sol du studio. Il y a plein d'alternatives !


Le traditionnel chausson de danse : la demi-pointe

Ses atouts

  • Parfait pour les sols rugueux ou à risque (échardes, scène de danse, ...)
  • Se préparer à un travail sur pointe et au maintien du pied (argument surtout valable en classique donc)
  • Terminer sa parure de danse et se faire plaisir.

Bon à savoir

Attention au choix de la matière : le cuir sera bien pour les parquets mais parfois moins confortable. Généralement, pour la plupart des sols (tapis de danse) ceux en tissus sont bien plus agréables. Vous avez aussi le choix entre la semelle entière ou la bi-semelle. Il est souvent recommandé de commencer par la semelle entière pour plus de stabilité, mais personnellement, je trouve la bi-semelle bien plus intéressante car elle respecte le déroulé du pied. Elle permet ainsi plus de ressenti et un travail bien plus fin. On les utilise surtout en danse classique ou modern' jazz et parfois en contemporain.

les chaussons de danse

Les limites du chausson de danse

Dans mon enseignement de la danse contemporaine, je ne demande pas le port de ses chaussons pour la danse. En effet, je trouve qu'ils ne permettent pas de développer un travail, pour moi essentiel de la danse, qui est la proprioception. Le travail du pied, du déroulé du pied, du repoussé du sol est gêné par le chausson. En plus, serant le pieds, ils ne permettent pas de "s'étaler" dans le sol pour travailler les appuis et viennent rajouter des contraintes pour l'équilibre. Après, si on se sent bien dedans et qu'on a envie de danser en chausson, bien sûr, aucun problème !


strings de pieds

Les pédilles : alternative aux chaussons

Leurs avantages

  • Elles protègent les coussinets de pieds qui peuvent être irrités par le travail pieds nus. Le frottement du sol, les tours peuvent en effet n'être pas très agréables au début
  • Elles laissent la voute plantaire libre, les orteils et le talon et permettent donc de travailler le pied et les appuis dans toutes ses dimensions
  • Ce n'est vraiment pas cher et facile d'entretien !

Bon à savoir

Soyez vigilant.e.s dans le choix de la taille de votre pédille car sinon, elle risque de glisser et de devoir se réajuster régulièrement. Attention, il y a aussi pédilles et pédilles. Il y a les "strings de pieds" et les "moitiés de chaussons". Personnellement, je trouve ces dernières assez inconfortables car la couture bute souvent les orteils, mais à vous d'essayer !


Simple et efficace : la chaussette !

Ses atouts

  • Toujours accessible et personnalisable à souhait !
  • Elle protège le pied sans le gêner, on garde un très bon contact avec le sol et on est très libre de ses mouvements.

Bon à savoir

Si vous voulez faire les choses bien, faites-attention à la matière de vos chaussettes pour éviter qu'elles ne tombent régulièrement. Certaines boutiques de danse proposent des versions antidérapantes qui peuvent être pas mal. La chaussette peut aussi être bien utile à mettre temporairement en début de cours quand on a froid. 

Les grosses limites de la chaussette

Elle peut faire glisser et là, c'est dangereux. À tester donc sur chaque sol avant de se lancer dans de grands tours et sauts ! Personnellement, j'interdis même aux enfants de venir au cours de danse en collants, il y a trop d'accident. S'ils veulent mettre des collants, dans ce cas-là, ils complètent avec des chaussons pour éviter les chutes.

Petite astuce : si vous n'avez que vos chaussettes mais que vous avez peur de glisser, mettez les seulement sur l'avant du pied et retournez-les !

des chuassettes retroussees

Pensez à la magie de ce pied, relativement faible, sur lequel repose tout votre poids. Il est un miracle, et la danse est une célébration de ce miracle.

Martha Graham


Alors, où va votre préférence ?

Allez-vous mettre des chaussons de danse au pied du sapin ?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *